Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

L’Interallié 2007, un Point final à la saison des prix

ono1Suite et fin de la saison des prix littéraires avec l’attribution, aux alentours de treize heures, de l’Interallié 2007 à Birmane de Christophe Ono-dit-Biot (Plon). Le livre, qui était l’un des favoris de plusieurs prix, a finalement décroché cette distinction dès le premier tour. Birmane a été choisi par six voix contre quatre à Nada exists de Simon Liberati.
Paru quelques jours avant les manifestations conduites par les moines à Rangoun, le livre a profité du regain d’intérêt du public pour la Birmanie. Ono-dit-Biot, qui a réalisé plusieurs reportages dans ce pays, met en scène dans son livre un reporter parti interviewer un ponte de la drogue, et qui découvre les rouages de la dictature.
Lors de la réception de son prix, l’auteur s’est déclaré « très ému de recevoir ce prix pour ce livre, très ému également pour ce pays qui m’a donné envie de l’écrire et qui souffre toujours. De voir que le livre a été rattrapé par l’actualité me montre combien c’est important d’écrire sur le réel ». Il a ajouté qu’ « aucun pays, aucune communauté d’hommes ou de femmes ne m’a ému à ce point-là », et qu’il « n’est pas le moment d’oublier la Birmanie et les Birmans ».
ono2 Ce dernier prix vient donc confirmer le fort ancrage dans le réel des prix 2007. La stratégie des antilopes (Médicis) et Birmane (Interallié) sont fortement basés sur des reportages réalisés par leurs auteurs, tous deux journalistes. Alabama song (Goncourt) est une biographie fortement documentée écrite par un ancien de France 3. Enfin, Chagrin d’école (Renaudot) est un récit entièrement autobiographique. Seul Chagrins de cinéma (Femina) conserve une certaine teneur romanesque, même si son auteur (lui-aussi journaliste !) avoue que de nombreux éléments personnels se sont glissés dans l’écriture.
Face à ces constatations, et sans vouloir diminuer la qualité littéraire des œuvres primées, ne doit-on pas s’interroger sur l’évidente perte de crédibilité de la fiction pure dans la course des prix ? Parier que cette tendance est inhérente à la qualité de la littérature française contemporaine serait un jeu dangereux : de grands textes de fiction ont encore vu le jour cette année (Micro-fictions, Les falsificateurs, Amende honorable, Technosmose, pour ne citer qu’eux). Il n’empêche que la facilité, qui amènera beaucoup à dénoncer l’impact des “amis journalistes” des jurés de prix littéraires, conserve ses allures de propos du café du commerce.
Peut-être faut-il plus chercher dans la facilité à laquelle cèdent ces jurés : primer des livres à fort potentiel de succès populaire, quand ce dernier n’est pas déjà avéré (Chagrin d’école pour ne citer que lui). Car les classements des ventes sont là : outre la chanceuse Muriel Barbery, les auteurs ne s’étant pas assurés une bonne dose de “réel” (actualité, vécu) dans leurs romans ont souvent fini aux oubliettes…

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux