Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Les cinq livres de la rentrée littéraire que vous attendez le plus

Comme chaque année, nous vous avons demandé quels étaient les cinq livres de la rentrée que vous lirez en priorité. Les résultats, que vous allez découvrir ci-dessous, sont surprenants, mais tendent à conforter l’appétit actuel pour la lecture. Entre livres difficiles et best-sellers en puissance, votre Top 5 fait la part belle à trois pavés de plus de 600 pages. Place aux résultats.

1. Le jeu de l’ange de Carlos Ruiz Zafon

jeu_de_langeA la surprise générale, le cinquième roman de l’auteur catalan Carlos Ruiz Zafon arrive largement en tête de ce classement. Il faut dire que ce roman gargantuesque de près de 700 pages est le deuxième volet d’un best-seller mondial, L’ombre du vent. Le livre, qui bénéficiera d’une mise en place de près de 200 000 exemplaires, devrait donc être un des succès de l’année pour Robert Laffont.
Présentation de l’éditeur :
« Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus… Mais du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ? Pour reprendre sa liberté, il puise ses forces dans la Barcelone envoûtante du Cimetière des livres oubliés, où se côtoient des êtres abandonnés de l’humanité mais aussi les personnages attachants, uniques, puissants, à l’image ce ceux qui ont fait de L’ombre du vent un immense succès international. »

Traduit de l’espagnol par François Maspero, Editions Robert Laffont, 680 pages, 22€. Parution le 20 août.

2. Le livre des violences de William T. Vollmann

livre_des_violencesPas de surprise pour contre pour le classement de l’ouvrage événement de William T. Vollmann, resté pendant plusieurs jours à la première place. Attendu depuis de nombreuses années par les amateurs de littérature anglo-saxonne, Le livre des violences est, rappelons-le, la traduction de la “version abrégée” de Rising up, rising down, la titanesque enquête sur la violence menée par l’auteur de Central Europe. L’ouvrage était paru en sept tomes chez McSweeney’s en 2003, et les lecteurs n’osaient plus attendre une parution en France.
Présentation de l’éditeur :
« Œuvre majeure de William T. Vollmann, résultat de deux décennies de lectures, de recherches et de voyages, Le Livre des violences – d’abord publié aux États-Unis en sept volumes – constitue une somme sans équivalent sur la violence, son histoire, ses justifications. La première partie, « plus théorique et générale », s’emploie – à travers de très nombreux exemples de figures historiques ou contemporaines – à « catégoriser éthiquement la violence ». La seconde partie présente êtes études de cas, dont Vollmann a été le témoin, en divers endroits de la planète (ex-Yougoslavie, Malaisie, Somalie…). Par leurs exceptionnelles qualités narratives et descriptives, ces chapitres s’inscrivent pleinement dans son œuvre littéraire. Enfin, dans son chapitre crucial sur le « Calcul moral », mobilisant toutes les ressources à sa disposition,! William Vollmann entreprend de répondre à la principale question que pose ce livre : dans quels cas le recours à la violence est-il – ou non – justifié ? Le Livre des violences a constitué lors de sa parution, en 2003 aux États-Unis, un extraordinaire événement éditorial et critique. »

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Paul Moulon, Editions Tristram, 960 pages, 35€. Parution le 10 septembre.

Pages: 1 2

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux