Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Le contraire de la peur, la brutalité au quotidien

contraireDepuis la publication de Gomorra et son adaptation au cinéma, Roberto Saviano est l’un de ces auteurs qui cristallisent la passion du public, l’attention des médias, et la haine de leur sujet (la mafia italienne en l’occurrence). Vivant sous protection policière permanente, l’homme est secret, rare, et chacune de ses interventions fait grand bruit. C’est dans un tel contexte que paraît le second livre de Saviano, composé de deux nouvelles coup de poing.
Le premier texte donne son titre au recueil, paru en Italie en 2007, un an après Gomorra. On y retrouve Maria, dix-sept ans et déjà veuve. Son fiancé vient de trouver la mort pendant la guerre d’Afghanistan, dans laquelle il s’était engagé. A travers son personnage, on découvre le quotidien d’un village où les hommes, de père en fils, s’engagent dans l’armée. Afin de fuir la misère du quotidien, tous partent pour « la dernière guerre », celles du Vietnam, d’Irak, ou une autre encore… Et abandonnent leurs proches dans un deuil devenu quotidien, la mémoire d’un homme tombé au front succédant rapidement à celle d’un autre.
La deuxième nouvelle, La bague, est plus proche des préoccupations actuelles de l’auteur. Elle se situe également dans un petit village, et fait le portrait de deux jeunes hommes, qui ont décidé de trouver un métier pouvant les éloigner de la misère quotidienne. Mais leur amitié avec un troisième, que la Camorra doit punir, va leur coûter la vie. Parce qu’ils se sont trouvés au mauvais moment sur le chemin des exécuteurs, ils paieront de leur vie. Une tragédie d’un village napolitain qu’une journaliste du nord de l’Italie ne pourra percer.
En mettant en parallèle la guerre militaire et celle contre la mafia italienne, Saviano signe un livre extrêmement brutal, composé de scènes à la violence exacerbée. La misère des alentours de Naples est ici palpable, au travers de portraits modestes d’individus qui ne le sont pas moins. Quoique très bref (moins de cent pages), Le contraire de la mort, qui emprunte son titre à un texte du chanteur Sergio Bruni, est un de ces livres dont le lecteur ressort secoué, et dont le souvenir perdure bien longtemps après avoir refermé l’ouvrage.

« Le contraire de la mort, scènes de la vie napolitaine » de Roberto Saviano, traduit de l’italien par Vincent Raynaud, Ed. Robert Laffont, 90 pages, 12,50 €

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux