Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

A la BNF, Eros dévoile ses charmes

x1Pour clore l’année 2007 et accueillir insolemment 2008, la bibliothèque nationale François Mitterrand a vidé ses greniers, et s’offre le luxe d’une exposition politiquement incorrecte, placée sous le signe de la pornographie, et qui choque délicieusement la morale bourgeoise. L’occasion pour la respectable et bien-pensante BNF d’exposer au grand jour une collection méconnue du public, et empoussiérée par quelques siècles de confinement dans un dédale d’archives. Intitulée “L’enfer de la Bibliothèque: Eros au secret”, l’exposition propose de découvrir toutes ces œuvres qui, depuis 1844, ont été jugées « licencieuses », « contraires aux bonnes mœurs », et ainsi honteusement remisées dans cette section interdite, nommée L’Enfer.
x2Une file d’attente interminable ; l’exposition séduit et attire les foules. Il faut dire qu’elle ne déçoit pas les attentes, bien au contraire. Dans une immense salle aux lumières tamisées et à l’ambiance intimiste, s’étalent à la vue de tous corps dénudés, positions plus que suggestives, poèmes et écrits légers, gravures et estampes obscènes, films pornographiques du début du siècle, photographies sado-masochistes et scènes de bondage. Et tout cela, en toute impunité. Inutile de se leurrer, ce n’est pas tant l’originalité d’Eros au secret et son côté inédit, que le voyeurisme et la curiosité malsaine qu’elle suscite qui motive les spectateurs. Après tout, les occasions de nourrir nos déviances en avançant le prétexte de “l’art” sont bien trop rares.
Cette impression de “déballage grivois gratuit” est peut-être le reproche que l’on pourrait faire à l’exposition. Pris au second degré par contre, Eros au secret nous offre la possibilité de démasquer quelques uns de nos plus respectables auteurs français. A côté de Sade, nous trouvons “Les 11 000 verges” de Guillaume Apollinaire, “Le con d’Irène” de Louis Aragon ou encore “Les rouilles encagées” de Benjamin Péret. Encore plus surprenants, des textes censurés d’auteurs tels que Feydeau, Verlaine, Mérimée, Georges Bataille ou encore Pierre Louÿs.
x3Pour les amateurs d’histoire littéraire, pas de déception non plus. Outre le récit de la création de cette cote particulière à la BNF et de son évolution, l’exposition abonde en manuscrits et ouvrages allant du 16ème siècle à nos jours (avec, par exemple, une interview filmée de Catherine Millet sur son livre La vie sexuelle de Catherine M.). On peut également y admirer toutes sortes d’objets confisqués lors de saisies policières: les débuts de la photographie érotique, ouvrages circulant sous le manteau, guides des maisons de passe les plus célèbres de Paris, etc.
x4En somme, cette exposition se pose comme un parcours peu recommandable (mais certes alléchant!) à travers des siècles de censure, comme une promenade légère entre antiquités à la grivoiserie amusante et œuvres plus récentes et parfaitement crues. On en ressort dans un état étrange. Troublé ? Honteux ? Émoustillé ? L’un n’excluant pas les deux autres, bien entendu.

Elsa Lorphelin

A la BnF, site François-Mitterrand – Grande Galerie, du 4 décembre 2007 au 2 mars 2008
Quai François-Mauriac, 75706 Paris Cedex 13. Tél. : 01 53 79 59 59 (serveur vocal)
Exposition interdite aux moins de 16 ans.

La page officielle de l’exposition

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux