Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Knightriders, la philosophie chevaleresque selon George A. Romero

kn1

Dans une forêt perdue de Pennsylvanie, un couple nu s’éveille dans le sous-bois. Encore une version de la légende de Tristan et Iseut ? Knightriders ressemble plutôt à une énième adaptation des chevaliers de la Table ronde. Le générique continue à défiler et soudainement, le nom de George Andrew Romero apparaît. Le réalisateur de Zombie, un maître de l’angoisse responsable nos pires cauchemars.
kn2Le spectateur averti imagine déjà les scènes de bataille opposant les chevaliers aux morts-vivants. Mais les fans de George A. Romero seront déçus : Knightriders est une aventure humaine, sorti en 1981, loin d’Hollywood et de ses décors en carton-pâte. Un objet filmé non identifié d’un réalisateur qui voulait sortir du genre horrifique.
L’histoire se concentre autour d’une bande de troubadours anarchistes. Pour gagner leur vie, ils organisent des joutes médiévales, remplaçant les chevaux par des motos. Mais au-delà du spectacle, ils revendiquent un retour à une société plus saine que le monde moderne. Billy, chef de cette secte d’allumés en bécanes, essaye d’égaler son idole, le roi Arthur. Mais son attitude trop chevaleresque est contestée par ses pairs : Morgan, l’un de ses chevaliers, veut mener la troupe de façon plus réaliste et revendique la couronne.Le film dénonce une société de consommation outrancière et un monde du spectacle pourri par l’argent. Libéré du carcan des codes de l’horreur, George A. Romero a pu approfondir ces thèmes qu’il avait déjà exploré dans Season of a witch (appelé aussi Hungry wives, 1972) ou Martin (1977). Mais, sur une durée de deux heures et demi, sa démonstration s’enlise un peu. Le montage, effectué par deux personnes différentes, est étrange. Les joutes médiévales sur deux roues – l’action censée dynamiser le film – restent très longues (sauf pour les amateurs de moto), alors que la narration des autres scènes est plus rythmée. Les cascades sont pourtant réalisées par Gary Davis, un technicien caméléon qui a été réalisateur de seconde équipe sur Terminator 2 ou Starsky et Hutch (version 2004).

Pages: 1 2 3

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux