Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Les jours fantômes de Syd Matters

syd1

Près de trois ans après la sortie de “Someday we will foresee obstacles” au début 2005, le parisien Jonathan Morali, alias Syd Matters revient sur la scène musicale française avec son tout dernier album, “Ghost Days”. Un artiste relativement peu connu, qui n’en est pourtant pas à son coup d’essai. Lauréat du premier concours CQFD des Inrockuptibles en 2002, trois albums à son actif, et compositeur de la bande-originale du film “La question Humaine” sorti à l’automne 2007. En ce début 2008, Syd Matters, qui s’est depuis ses début entouré de quatre collaborateurs, s’impose une nouvelle fois comme figure montante de la scène pop/folk.
syd2Syd Matters fait partie de ces artistes ayant grandi au son d’artistes anglo-saxons, et qui revendiquent ces influences. Dans ses mélodies, on croit entendre Donovan, Leonard Cohen, les Pink Floyd, Simon & Garfunkel, Radiohead et surtout, Nick Drake, à qui on le compare souvent. Il chante en anglais, et ce choix n’a aucune visée commerciale. C’est une langue, comme il le dit, plus facile à manipuler que le français, et qui s’adapte mieux à la mélodie. Et lorsque l’on écoute ses trois albums, on s’aperçoit que c’est un choix tout à fait justifié. Car en matière de musique, les maître-mots de Syd Matters sont sans aucun doute douceur, sérénité et fluidité.
Si on pouvait l’avoir déjà remarqué lors de la sorti de son premier album, “A Whisper and a Sigh”, sorti dans les bacs en 2003, ceci se trouve bel et bien confirmé dans “Ghost Days”. Certes, depuis ses débuts, Syd Matters (qui s’appelait à l’époque “Syd Project”) s’est entouré de quatre acolytes, et a donc élargi ses possibilités musicales. Dans cet album, mis à part son éternelle guitare folk, on peut entendre du synthé, des violons, une guitare électrique ou encore une guitare malienne sur un titre tel que “Big Moon” par exemple. Et pourtant, la musique de Syd Matters n’a rien perdu de cet aspect dépouillé qui fait tout son charme.
syd3“Ghost Days” s’ouvre magnifiquement sur le titre “Everything else”, titre qui donne le ton. L’album sera empreint d’une grande nostalgie, et d’une grande sensibilité. Les quinze chansons qui composent l’album s’étalent comme une suite de titres qui tout en étant tous bien différents, font l’effet d’une longue et unique mélodie. Comme une sorte de souvenir de ces “jours fantômes” passés à la composition des chansons, où la journée se mêle à la nuit sans distinction, et où les sentiments fluctuent au rythme des accords de guitare.
La voix même du chanteur, les textes, n’ont pas vraiment d’existence à part entière. Qu’ils mettent en valeur les mélodies, ou que les mélodies les mettent en valeur; ils portent tellement bien la charge émotionnelle contenue dans la mélodie qu’ils se fondent parfaitement l’un dans l’autre. Afin de rendre hommage, et de mieux revenir à l’émouvant dépouillement des artistes qui ont influencé Syd Matters.

Elsa Lorphelin

“Ghost days” de Syd Matters, Ed. Because, 15 €

La page MySpace officielle de Syd Matters, et son site Internet.

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux