Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Interview Philippe Pollet-Villard : « Je ne fais que traverser le cinéma et la littérature »

pollet1Un sixième étage dans le neuvième arrondissement. Installé face à la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre, le réalisateur, acteur et écrivain Philippe Pollet-Villard a accepté de répondre aux questions de Culture Café, non pas autour d’un petit noir, mais d’un thé à la menthe fait maison. Confessions d’un cancre césarisé et oscarisé la semaine dernière pour son dernier court métrage, Le Mozart des pickpockets, et dont le deuxième roman largement autobiographique, La fabrique de souvenirs, vient de paraître aux Editions Flammarion.

Dans votre roman, La Fabrique de souvenirs, vous racontez une partie de la vie de votre famille, à quel point est-ce autobiographique ?

P.P.-V. : Mon roman l’est totalement. J’ai même un peu limité les choses, en coupant des branches. Ma famille est très étonnante, et je pense qu’elle sera la matière d’autres livres. Je me suis dit que je voulais les regarder sous un angle étroit, et je me suis focalisé sur le départ de mon père et le marasme qu’il a créé.

Vous avez beaucoup travaillé le style ?

P.P.-V. : Oui, j’ai essayé d’aboutir à un ton tragi-comique, en préservant la poésie de l’enfance. Je passe mon temps à me relire, c’est presque de l’hypnotisme, et puis à un moment cela me plaît. Dans l’écriture, contrairement au cinéma, on ne sait pas pourquoi c’est bon. On ne peut pas vraiment l’expliquer techniquement, ni grammaticalement, soudain la musicalité de la phrase nous plaît, on le sent et c’est ça que j’adore !

Avec le recul, avez-vous l’impression d’avoir écrit une ode à votre père ou un cahier à charge ?

P.P.-V. : Au début, je n’avais pas l’impression que mon père était le sujet de mon bouquin, je n’aurais su dire si c’était de l’amour ou de la haine, ce n’est pas classé comme tel en moi. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas de revanche dans ce livre. C’est un point de vue amusé sur ma famille qui m’a aidé à la regarder autrement. Pour la première, j’y vois une histoire digne d’être racontée, alors que pendant des années, j’avais un sentiment très confus vis-à-vis de mon père. On ne peut pas en vouloir à un homme d’avoir vécu sa vie, surtout à mon âge ; mais même à 15 ans, je partageais déjà ce point de vue.

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (2 votes, Note: 3, 00 sur 5)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux