Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Interview Abha Dawesar : « La littérature transcende la vie et lui donne une autre dimension »

abha_dawesar_pJeune romancière indienne découverte l’année dernière avec son roman Babyji (Editions Héloïse d’Ormesson) Abha Dawesar revient avec un livre qui pourrait presque autobiographique mais qui ne l’est pas : l’histoire d’une écrivain en herbe qui se fait draguer par un Prix Nobel de Littérature sur Internet. Dernier été à Paris sortira en librairie le 7 mai prochain. Nous avons eu la chance de le lire avant tout le monde, en anglais, puis de rencontrer l’auteur, en transit entre Delhi et New York.
Interview en avant-première d’un phénomène de la littérature indienne.
Abha Dawesar est une comète. Née à Delhi, elle est arrivée à 17 ans aux Etats-Unis pour étudier la philosophie à Harvard. Après une carrière dans la finance, elle envoie tout valser pour écrire. Naîtra un premier roman Miniplanner (2000) sur les aventures d’un homosexuel à New York. En 2007, est traduit en français son deuxième roman, Babyji, qui suit l’éducation sexuelle d’une adolescente à Delhi auprès de trois femmes, sur fond de révolution étudiante. Dans l’appartement mis à disposition par son éditrice, sa petite valise à roulette toute proche, Abha a pris le temps de partager un verre d’eau avec nous. Passant de l’anglais au français, la jeune romancière nous parle de son coup de foudre pour Paris il y a six ans, de l’amour en général, du sexe, du vin et des beaux-arts.

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux