Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Saloon, cruel règlement de comptes familial

Comme d’ordinaire, nous démarrons nos critiques de la rentrée littéraire par la découverte d’un nouvel auteur.

rl08_saloonAvec son premier roman Saloon, la journaliste Aude Walker se classe déjà parmi les bonnes surprises de la rentrée 2008. Avouons-le, ce n’est pas sans une certaine crainte que l’on a plongé dans ce livre, échaudés par une montagne d’ouvrages d’auto-fiction bien peu réussis, qui nous ont provoqué une certaine aversion du genre. Or, Walker arrive à balayer ces doutes dès les premières pages, grâce à une plume acérée, mais suffisamment maîtrisée pour ne pas tomber dans une outrance qui lui serait fatale.
Encore enfant, Lisa Duval a fui avec son père les Etats-Unis où elle est née. Fille d’une grande famille de la haute-bourgeoisie américaine, Lisa tente péniblement d’enterrer dans sa mémoire la vie de débauche et de haine menée par la famille de sa mère, Léa. Remariée à un homme qui lui entièrement dévoué, celle-ci réapparaît dans la vie de sa fille aux bras d’un de ses nombreux amants, dans un palace parisien. Lisa, qui y travaille comme serveuse, voit alors ressurgir toutes ses douleurs d’enfant. Bien décidée à régler définitivement ses comptes avec son passé, la jeune femme s’envole pour Black Lion, la propriété familiale perchée au bord de l’océan. Elle y retrouve son frère adopté, Assan, et tout le clan maternel qui n’a pas changé. Le duel à mort peut commencer…
aude_walkerMalgré une certaine ressemblance entre l’auteur et le personnage de Lisa, on ne sait jusqu’à quel point le livre s’inspire de l’histoire familiale d’Aude Walker. Très rapidement, la question ne présente plus aucune pertinence. Saloon est un livre écrit au vitriol qui ne laisse échapper aucun détail, aucune douleur, aucune situation ridicule. Construit autour d’une trame linéaire, le texte est très rapidement lancé comme une rafale meurtrière dans la famille pitoyable de Lisa. Le titre, qui rappelle volontairement les scènes chorales des westerns, incarne toute la nature du livre.
On reprochera très certainement à Aude Walker de ne livrer ici qu’un livre de rancœur familiale de plus, à laquelle s’ajoute le règlement d’un conflit personnel enfoui depuis trop longtemps. La remarque n’est évidemment pas fausse, la structure du livre étant probablement son point le plus faible. Mais c’est probablement le prix à payer pour livrer un portrait de groupe criant de vérité, dans ses forces et ses faiblesses. La référence à Cassavetes faite en quatrième de couverture n’est pour une fois pas erronée. Saloon est certes un livre parfois faible, dans ses passages de transition surtout, mais la fulgurance de ses cruelles descriptions font oublier quelques pages ennuyeuses.
Au final, il faudra bien sûr saluer la naissance d’un nouvel auteur qui, si elle a encore à se perfectionner, est déjà suffisamment prometteuse pour qu’on la suive.

« Saloon » de Aude Walker, Editions Denoël, 200 pages, 17 €. Parution le 25 août.

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux