Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

The informers, quand le buzz déçu se rebiffe

informersBien qu’il ne soit qu’un film indépendant encore inconnu du grand public, The informers bénéficie déjà d’une solide réputation sur le web. Il faut dire que le film, signé du quasi-anonyme Gregor Jordan (Buffalo soldiers, Ned Kelly), a plus d’un atout dans son sac. Adaptation d’un des textes les plus méconnus de Bret Easton Ellis (paru en France chez Robert Laffont sous le titre Zombies), The informers bénéficie d’un casting digne des meilleurs Tarantino : Mickey Rourke, Kim Basinger, Billy Bob Thornton, Winona Ryder, Rhys Ifans, Amber Heard et Brad Renfro, décédé juste après le tournage. A cela, il faut ajouter un script relativement alléchant (la chronique d’une star du rock et d’un vampire dans le Los Angeles des années 80, rempli de coke et d’excès). Tout pour créer un buzz frénétique comme seul le web sait en générer. Et pourtant.
Fort de quelques discussions enflammées sur les forums de cinéma pendant sa production, The informers voit sa première bande-annonce mise en ligne en début de semaine. L’étape est toujours capitale dans le marketing d’un film, car un échec peut être fatal au succès d’un film. C’est précisément cette volée de bois vert que les protagonistes du film se sont reçus en pleine face. Les commentaires les plus brutaux ont fait surface dans les mêmes zombiesforums qui avaient, quelques semaines plus tôt, trépigné d’impatience dans l’attente des premières images du film. « Rien à voir avec le style Bret Easton Ellis », « Bouffer un étron serait préférable à voir cela », « Un Boogie nights mélodramatique revu de la pire des façons », « De quel film ces trois minutes de palabres peuvent bien être extraites ? », « Malgré un casting formidable, le résultat devrait être dramatique », etc., etc. Autant de camouflets qui étouffent malgré tout quelques avis enthousiastes. Ironie de l’affaire : la bande-annonce commentée est, comme souvent sur le web, le résultat d’une fuite de la production. Elle n’était pas destinée au public mais avait pour objectif de convaincre les futurs distributeurs du film !
Que penser, pourtant, de cette bande-annonce ? Le film ne devrait, manifestement, pas se classer dans le cercle des chef-d’œuvres. Il y a eu déjà mille adaptations à l’écran des années 80 qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à celle de la bande-annonce. Le problème majeur est que beaucoup d’entre elles sont issues d’adaptations de Bret Easton Ellis. American psycho fut une infâme bouse (ne parlons même pas de son aberrante suite), Les lois de l’attraction, malgré la folie du réalisateur Roger Avary, n’a pas véritablement marqué les esprits avec le temps. Les plus de vingt ans peuvent se rappeler, avec un gros effort de mémoire, de Neige sur Beverly Hills, terrible portage à l’écran d’un grand Easton Ellis : Moins que zéro. Alors, Bret Easton Ellis, auteur mythique de la littérature américaine récente, serait-il aussi l’un des plus impossibles à adapter sans tomber dans le poncif ? A peine posée, la question fait craindre la future adaptation, encore vague, de Lunar Park, le chef d’œuvre incontesté de l’auteur.

Voir la bande-annonce de The informers :

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux