Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Une Bombay imaginaire en toile de fond du roman graphique Kari

Alors que le monde entier a les yeux tournés vers la Chine, faisons un petit tour vers un autre pays d’Asie qui commence à prendre une part non négligeable dans le paysage culturel occidental : l’Inde.

kari_1

Relativement absent des librairies françaises, le roman indien s’incarnait jusqu’il y a peu en la personne de Salman Rushdie. Le salon du livre de Paris 2007, qui fait de l’Inde son invité d’honneur, offre aux éditeurs la possibilité de faire découvrir aux lecteurs les nouveaux talents indiens. Parmi ceux-ci, on retrouve bien entendu, la littérature d’Abha Dawesar (Babyji), mais aussi celle de Altaf Tyrewala (Aucun dieu en vue), ou de Chetan Bhagat (Une nuit @ thecallcenter). Suivent bientôt des ouvrages prenant le pays pour décor (Shantaram de Gregory David Roberts), des documents hors normes (Bombay maximum city de Suketu Mehta) et, au début 2008, un roman-monde inoubliable, Le seigneur de Bombay de Vikram Chandra.
Du coté des romans graphiques, les exemples sont beaucoup plus rares. Et pour cause : le tout premier d’entre eux date de 2004. Intitulé Corridor, il est signé par Sarnath Banerjee. Le Salon du livre permet également à Denöel Graphic d’éditer Calcutta, le second album de l’auteur, traduit par Claro.
kari_2Aujourd’hui, les lecteurs français auront en novembre prochain l’occasion de découvrir Kari, un nouveau graphique signé par la dessinatrice et auteur Amruta Patil.
A seulement 29 ans, Amruta Patil est une jeune femme pleine de projets. Après des études d’art à Boston, elle se lance dans l’écriture, l’illustration et la peinture (dont certains exemple sont visibles sur son site officiel). Kari est le premier de ses albums à être publié, mais Patil en a de nombreux autres dans ses cartons. Elle travaille sur un roman très personnel, 1999, qui sera probablement illustré de quelques planches. En parallèle, elle a entrepris la création de Parva, un roman graphique de 1000 pages basé sur le Mahabharat, et qui reviendra sur 3000 ans d’histoire de l’Inde.
Premier tome d’une saga qui en comportera trois, Kari est paru en décembre dernier en Inde. L’histoire s’ouvre sur un double suicide : Kari et Ruth, jadis inséparables, se jettent d’un toit. Cette métaphore de leur rupture amoureuse, fil conducteur du récit, se prolonge à travers le livre : tandis que Ruth est sauvée par un filet en bas de l’immeuble et s’enfuit, Kari tombe dans un égout et tente, tant bien que mal, de refaire surface. Ruth est partie. Kari, elle, reste enfermée dans cette grande ville enfumée et mystérieuse qu’on devine être Bombay. En courts chapitres, elle nous raconte sa vie, son quotidien, celui d’une jeune fille rebelle qui assume pleinement son homosexualité dans une société partagée entre tradition et modernité.
L’album est composé dans des teintes sombres, tristes, à l’image de la mégapole triste dans laquelle vit Kari. Quelques rares touchent de couleur viennent donner un souffle d’espoir dans le déroulement du récit.

Le site officiel d’Amruta Patil
Le blog officiel de Amruta Patil

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux