Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Rentrée littéraire de septembre 2012, 105 romans français choisis par Culture Café

Alors que les Jeux Olympiques viennent de s’achever, la grand messe de la littérature peut enfin commencer. Une rentrée littéraire pour laquelle les éditeurs ont tenté, crise oblige, d’endiguer le torrent de parutions tant critiqué par le passé. L’hebdomadaire Livres Hebdo a quantifié le nombre de parutions à 646 livres, passant ainsi pour la première fois en trois ans sous la barre psychologique des 650 ouvrages (on en comptait 654 en 2011 et 701 en 2010). Principale variable d’ajustement de cette baisse, les premiers romans ne seront que 69 (contre 74 l’an dernier), quelques grandes maisons ayant carrément fait l’impasse sur les primo-romanciers – ce qui est fort dommage. La balance entre origines des textes est stable, avec 426 livres français annoncés (contre 435 l’an passé), et 220 étrangers (219 en 2011). Mais au delà des chiffres, pas question d’attendre une rentrée joyeuse : la majorité des textes annoncés sont à connotation très sombre, influencés par les crises du monde dans l’actualité ou immergées du passé.
Si les éditeurs ont choisi de sacrifier les nouveaux auteurs, ils ont par contre convoqués une pléiade de “grands noms” (comprenez : gros vendeurs) comme on en avait rarement vu sur une aussi brève période. Il y a donc toutes les chances pour que la majorité des sensibilités des lecteurs-acheteurs potentiels trouvent chaussure à leur pied dans les programmes. On notera ainsi la toute première rentrée de septembre en près de trente ans de carrière pour Philippe Djian, qui publie l’un de ses plus beaux livres, “Oh…”, chez Gallimard. A l’inverse, la rentrée 2012 fêtera les vingt ans de présence de Amélie Nothomb dans les plannings de la troisième semaine d’août. Son nouvel opus, Barbe bleue (Albin Michel), sombre fable sur fond de collocation, est loin d’être son meilleur, mais devrait néanmoins séduire quelques dizaines de milliers de fidèles. Un heureux destin que l’on prédit également au nouveau livre d’Olivier Adam, Les lisières, qui profite de ce texte mélancolique et superbe pour suivre son éditrice, Alix Penent, des éditions de l’Olivier à Flammarion. L’éditeur pourra également compter sur Christine Angot qui publie, près de deux ans après Les petits, un nouveau roman d’une centaine de pages, Une semaine de vacances, annoncé comme d’une « audace à couper le souffle ».
Toujours au rayon des auteurs-stars, Patrick Modiano rouvrira le 4 octobre sa boîte à petite musique pour L’herbe des nuits (Gallimard), dans lequel un homme se souvient avoir protégé, dans les années 60, une de ses amies impliquée dans une affaire criminelle. Jean Echenoz continue son immersion dans les grands moments de l’histoire avec 14 (Editions de Minuit), un bref roman dans lequel l’auteur suit cinq jeunes hommes en partance pour la guerre de 14-18. Tarak Ben Jelloun se glisse dans la peau d’un peintre cloué dans un fauteuil roulant après une attaque cérébrale dans Le bonheur conjugal (Gallimard). Voyant sa carrière brisée, l’homme décide alors d’écrire sur l’enfer de son couple, avant que sa femme ne découvre le manuscrit. Bernard Pivot réinvente sa propre vie dans une autobiographie déguisée, Mais quelle est la question ? (NiL), l’histoire d’un enfant qui ne peut s’empêcher des questions à tous ceux qu’il croise, avant de devenir un célèbre intervieweur télévisé. Chroniqueur malheureux viré du JDD, Philippe Sollers revient avec le quatrième volume des recueils de ses chroniques de presse, Fugues (Gallimard).

Pages: 1 2 3 4 5 6 7

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (10 votes, Note: 4, 20 sur 5)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux