Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

“Oh…”, Philippe Djian signe son grand retour

Un an et trois mois après la parution de son dernier ouvrage, Philippe Djian est de retour chez Gallimard avec un nouveau texte au titre énigmatique, “Oh…”. Si l’on avait été forts déçus par Vengeances, ce nouveau livre, qui prend pour titre la dernière réplique de sa protagoniste principale, est une véritable onde de choc à la hauteur de l’enjeu éditorial qui lui est fixé : la première rentrée littéraire de la carrière de l’auteur de 37°2 le matin.
Productrice de cinéma à succès, Michèle vient d’être violée. Mais cette femme forte, fille d’un assassin emprisonné à perpétuité, cache cette agression à son entourage. Il faut dire qu’elle a de quoi faire, entre son ex-mari, Richard, qui se tente de refaire sa vie avec une jeunette, sa mère de 75 ans qui veut se remarier, et son fils Richard, travaillant au McDo, pour subvenir aux besoins d’une petite amie que Michèle ne supporte pas. Et il y a aussi Patrick, un voisin très (trop ?) entreprenant, ou encore Anna, son associée qu’elle adore, mais avec le mari duquel Michèle a une aventure. Sans parler de ce viol qui l’habite sans cesse, alors qu’arrivent sur le téléphone portable de Michèle des messages très menaçants…
On retrouve dans ce texte nerveux, racontant trente jours de la vie de l’héroïne d’un seul trait, les composantes grâce auxquelles Djian atteint à son meilleur. Une famille recomposée et dysfonctionnelle, à l’image de celles de Doggy bag ou Impardonnables, qui rajoute un malaise à l’angoisse qui hante l’héroïne. Un climat lourd, parfois malsain, alors que l’auteur prend un malin plaisir à briser sa continuité narrative avec des flash-backs brefs mais lourds de sens. Djian retrouve cette écriture cinématographique qui le caractérise, et l’on imagine que “Oh…” saura rapidement séduire un réalisateur. Un cocktail particulièrement efficace, faisant de ce roman l’un des plus implacables “page turners” de cette rentrée.
A noter que “Oh…” ne sera pas la seule actualité de Philippe Djian cette rentrée, puisque Gallimard publiera également le 27 septembre sa nouvelle traduction d’une courte pièce de Harold Pinter, Le retour, datant de 1965. Ce texte sera joué à Paris au l’Odéon Théâtre de l’Europe du 18 octobre au 23 décembre, dans une mise en scène de Luc Bondy, interprétée par Bruno Ganz, Louis Garrel, Pascal Greggory, et Emmanuelle Seigner.

“Oh…” de Philippe Djian, Editions Gallimard, 240 pages, 18,50 €. Parution le 30 août.

« Le retour » de Harold Pinter, traduction de l’anglais (Grande-Bretagne) de Philippe Djian, Editions Gallimard, 95 pages, 12,90 €. Parution le 27 septembre.

Page suivante : la première page du livre

Pages: 1 2

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (10 votes, Note: 4, 10 sur 5)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux