Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Tous les diamants du ciel, Claro en plein trip

Tous les diamants du ciel de Claro – Présentation de l’éditeur


Enfant adoptif mal aimé, devenu mitron à Pont-Saint-Esprit, dans le Gard, le jeune Antoine, oscillant entre mysticisme fruste et tourments de la chair, est le premier à ressentir les effets spectaculaires du “pain maudit” issu de la fournée du 16 août 1951. Bientôt, toute la ville sombre dans la démence… On interne précipitamment les victimes les plus atteintes, dont Antoine. Le spectre du “mal des ardents” resurgit… Au même moment aux Etats-Unis, la CIA s’intéresse elle aussi aux hallucinations provoquées par un alcaloïde de l’ergot de seigle, l’ergotamine, présent dans une nouvelle drogue : le LSD. Censée fournir à l’Agence une arme de guerre d’un genre nouveau, cette substance doit être au préalable testée sur des cobayes humains. Un programme ultra-secret est lancé, auquel participent des prostituées chargées de rabattre des quidams er de les “doser” à leur insu. Parmi elles, Lucy, une adolescente qui a fui le domicile familial pour aller tenter sa chance à New York et prête à présent son concours à l’expérience sous la houlette d’un inquiétant agent, Wenceslas Kroy. Mais on décide bientôt en haut lieu que Lucy en sait trop sur certaines opérations de la CIA. Contrainte de fuir, elle s’installe quelques temps en Californie, mais à la fin des années 60, de nouveau menacée, elle quitte définitivement l’Amérique pour l’Europe. En 1969, elle ouvre à Paris un sex-shop baptisée Les Sept Délices. À la même époque, après plusieurs années d’errance, Antoine débarque dans la capitale et le hasard le conduit dans l’antre des Sept Délices. Il tombe sous le charme de Lucy tout en se mettant également à éprouver une inexplicable attirance pour les poupées gonflables dont celle-ci fait commerce. Entre Antoine et Lucy s’établit alors une relation platonique, sous-tendue par le secret dont ils sont contraints d’entourer leurs passés respectifs…
Avec ce roman de la transfiguration perpétuelle où Giono aurait rencontré Artaud sur fond de sexe, drogue et rock’n'roll, Claro ausculte dans une langue vertigineuse de talent, d’invention, de poésie et de rigueur, les distorsions du psychisme et les manipulations politiques de l’esprit humain tout en créant, avec le personnage d’Antoine, un impressionnant avatar des grandes figures de “fous” qui hantent la littérature.

© Editions Actes Sud, 2012

Tous les diamants du ciel de Claro – Première page du livre


1

LUMIÈRE

C’est tout autre chose. C’est, dans la nuit du four, au plus près du feu, la naissance du pain, la gigue des molécules, l’invention de la panique, et voilà le silence et sa croûte fêlés, voilà le sacre du doré, les pierres de voûte accueillant une dernière fois les galaxies d’effluves, puisqu’une forme, enfin, ici s’exauce, au cœur du fournil de Roch Briand, dans la grand-rue qui fend Pont-Saint-Esprit, et ce quelques heures après la fête de l’Assomption, alors prenez ce pain et rompus soyez. Dos plat, ventre incisé, les pains de la fournée du 16 août 1951 sont de patients démons, nés d’une pétrie dont Tu nous donneras des nouvelles ô Seigneur.
Peu avant minuit, le jeune Antoine prépare la pouliche, banales noces d’eau, de farine et de levure, auxquelles est vite adjoint le sel, puis laisse reposer l’amalgame dans la cuve, rêvé, fredonne, feuillette le dernier numéro du journal Tintin, sort enfin la pâte du pétrin pour la peser et la mettre en boule, la façonner, mais manier la pelle, non, ça c’est son patron qui s’en charge, c’est Roch qui enfourne les pâtes façonnées, d’un geste plongé, en escrimeur, donne quelques secousses, raclements et vibrations, et soudain le recul, les portes forgées qui se referment sur l’enfer bienveillant, on s’éponge le front, s’essuie les mains sur le tablier. Il faut attendre, préparer une deuxième pétrie, suivie d’une troisième, avant que soit achevée, vers quatre heures du matin, la fournée du jour – puisque tous les jours : le pain.
Le départ du boulanger ne laisse, dans l’air du fournil, que de faibles turbulences. Bien qu’assis, Antoine s’imagine allongé, dans ses draps repoussés il y a peu, à ce point engoncé dans la poix du sommeil qu’il en oublierait presque qu’il est le gardien du pain, du moins pour quelques heures. Avec l’oubli vient le souvenir, le brouillard des images dont il a eu peine à s’affranchir quand le réveil a – mystère ! trille ! effroi ! – sonné.

© Editions Actes Sud, 2012

Pages: 1 2

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (19 votes, Note: 1, 84 sur 5)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux