Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Cinquante nuances de Grey, un phénomène littéraire à tendance sado-maso [MAJ]

« Oui, c’est LE livre dont tout le monde parle », peut-on lire sur l’étiquette de recommandation d’une libraire du New Jersey. Le livre en question est Fifty shades of Grey (Cinquante nuances de gris pour la version française), premier tome d’une trilogie qui fait tourbillonner toutes les têtes du monde éditorial américain – et bientôt mondial.
Et pour cause : les livres, signés E.L. James (pseudonyme d’une cadre anglaise de la télévision, photo ci-contre), parus il y a an chez une maison d’édition australienne confidentielle, se sont vendus à 250 000 exemplaires par le seul bouche à oreille, avec un tirage papier très limité. La majorité des ventes s’est effectuée via la version e-book des textes. Au point de déclencher une véritable guerre entre les éditeurs américains afin de rééditer les textes. C’est finalement Vintage Books, filiale du géant Knopf Doubleday Publishing, qui a remporté en début d’année le contrat, pour un million de dollars. Et sa réédition du premier tome à 750 000 exemplaires papier, parue il y a quinze jours aux Etats-Unis, s’est immédiatement hissée en tête de tous les classements des ventes de livres du pays. En attendant la parution des deux derniers tomes, le 17 avril prochain.
Ce succès fulgurant, comme seuls les Etats-Unis savent en produire, n’est évidemment par dû au hasard. Car le sujet de la trilogie Fifty shades a de quoi faire tourner plus d’une tête. Le livre commence par la rencontre accidentelle d’Anastasia Steele, une jeune étudiante de 21 ans, avec Christian Grey, le patron richissime, à seulement 27 ans, d’un empire des télécoms. Anastasia tombe immédiatement sous le charme des yeux gris et du corps de rêve de Grey. Une relation débute peu à peu entre eux, qui change toutefois de nature lorsque Grey annonce à la jeune étudiante, encore vierge, son plus lourd secret. Le beau chef d’entreprise avoue « ne jamais faire l’amour », mais « baiser durement » : Grey est un dominateur, et exige d’Anastasia qu’elle entre dans ses jeux sado-masochistes extrêmes. A son domicile, il possède une “chambre rouge de la douleur” équipée en chaînes, combinaisons de cuir et crochets. Pour plaire à son nouvel amant, Anastasia va plonger dans son jeu…

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (77 votes, Note: 3, 51 sur 5)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux