Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Le rouleau original de Sur la route de Kerouac enfin exposé en France

Ce sera l’un des événements du mois de mai. A l’occasion de la sortie française – et de sa probable présentation au festival de Cannes – de l’adaptation cinéma de Sur la route, le Musée des lettres et des manuSscrits de Paris exposera, du 16 mai au 19 août, le rouleau original d’imprimerie sur lequel Jack Kerouac tapa à la machine le manuscrit original de son roman mythique. L’exposition marque également le 90ème anniversaire de la naissance de l’auteur, le 12 mars 1922.
D’une longueur de 36,5 mètres, le rouleau permit à Kerouac d’écrire très rapidement son livre, entre le 2 et le 22 avril 1951. Abolissant les paragraphes et toute autre mise en forme du texte, l’auteur utilisa la prose spontanée, empruntée aux techniques du Surréalisme, inspirée par son compagnon de voyage Neal Cassady. Le texte est le résultat des souvenirs de Kerouac lors de son voyage en voiture, à travers les Etats-Unis avec Cassidy et plusieurs autres amis, effectué à la fin des années 40. Kerouac affirmait avoir écrit son texte à la vitesse frénétique de 6 000 mots par jour, « 12 000 le premier jour et 15 000 le dernier… ».
Après avoir essuyé plusieurs refus d’éditeurs, le roman parait finalement en 1957 chez Viking Press, et trois ans plus tard en France chez Gallimard. Mais le texte du rouleau y est largement expurgé, en particulier à cause des scènes de sexe. De même, le nom des personnages principaux est modifié, de peur de poursuites juridiques : Kerouac devient Sal Paradise, Cassidy est renommé Dean Moriarty. Il faudra attendre l’anniversaire des 50 ans du livre, en 2007, pour voir le manuscrit réédité sous sa forme originelle. Gallimard en publiera la traduction trois ans plus tard, sous le titre Sur la route : le rouleau original.
Le rouleau du manuscrit est l’un des objets de légende de la littérature contemporaine. Mis aux enchères à New York en mai 2001 par Christie’s, il est acquis pour la somme astronomique de 2,43 millions de dollars par Jim Irsay, amateur de rock et propriétaire de l’équipe de football les Colts d’Indianapolis. Il fut exposé entre 2004 et 2005 dans plusieurs musées et bibliothèques des Etats-Unis, d’Angleterre et d’Irlande, mais ne fut jusqu’alors jamais montré en France.
C’est le récent Musée des lettres et manuscrits (photo ci-contre), ouvert en mai 2010 à Paris, qui s’est vu proposer d’accueillir cette exposition événement. Un dispositif particulier devait être mis en oeuvre pour l’accueillir. Comme l’explique Estelle Gaudry, commissaire de l’exposition, une vitrine de 9 mètres de long a été construite spécialement pour accueillir le rouleau, qui sert de fil rouge à l’exposition.
« Le rouleau, à l’écriture rythmée et foisonnante, est exposé telle une longue route américaine autour de laquelle défi lent des paysages : paysage de la vie de Kerouac, paysage de son amour pour la littérature, paysage de ses rencontres, paysage de la réalisation du film. (…) Ces différents éléments permettent de redécouvrir un homme qui avance, en quête de liberté, explore tous les sens et se fraye un chemin aboutissant à la rédaction de ce monument de la littérature américaine » écrit Estelle Gaudry.

Renseignements pratiques

« Sur la route de Jack Kerouac. L’épopée, de l’écrit à l’écran »
Exposition au Musée des lettres et manuscrits, du 16 mai au 19 août.
222, boulevard Saint-Germain – 75007 Paris
Tél. : 01 42 22 48 48
Web : www.museedeslettres.fr

Du mardi au dimanche de 10h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h30

Entrée gratuite du 16 au 23 mai

Entrée : 7 €, tarif réduit : 5 €

Gratuit pour les moins de 12 ans

Page suivante : diaporama et vidéos

Pages: 1 2 3

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux