Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Livre pour enfants réservé aux adultes, le phénomène Dors et fais pas chier arrive en France

Qu’ils concernent des auteurs superstars ou des inconnus ayant décroché le pactole, les États-Unis exportent très régulièrement leurs phénomènes littéraires. Dans ce contexte, la récente rentrée littéraire a vu la publication française du dernier Jonathan Franzen, Freedom, et de Room de Emma Donoghue, auteur confirmée mais peu connue du grand public, dont ce 7e roman a fait le tour du monde. Quelques mois plus tôt, les lecteurs avaient pub découvrir l’incroyable success-story de Paul Harding, auteur de Les foudroyés, qui avait cheminé d’une petite maison d’édition universitaire au très prestigieux prix Pulitzer.
Si les traductions étrangères sont habituelles pour des romans à succès américains, les ouvrages “à thème” ayant cartonné aux États-Unis traversent plus rarement l’Atlantique. C’est donc avec une réelle surprise que l’on a appris fin août que le géant français Grasset publierait dès ce 2 novembre la traduction de Go the fuck to sleep, un livre insolite signé l’auteur humoristique Adam Mansbach, qui fut le véritable phénomène d’édition de l’été 2011 aux USA.
Paru le 14 juin dernier outre-Atlantique, Dors et fais pas chier est un concept inédit. Père d’une petite Vivien de deux ans, Mansbach n’en peut plus des interminables soirées passées à simplement endormir sa fille. A bout, il poste un soir un message excédé sur son profil Facebook : « Mon prochain livre s’intitulera Go the fuck to sleep ! ». Les nombreux commentaires de ses amis l’incitent à faire mûrir l’idée. Quelques jours plus tard, l’auteur trouve son concept : un ouvrage qui se présente sous la forme d’un livre pour enfants (32 pages en format à l’italienne, couverture cartonnée et illustrations douces et sensibles, signées du dessinateur Ricardo Cortés), mais dont les textes seront exclusivement destinés au parents qui n’en peuvent plus d’essayer de faire dormir leur enfant.
Avec à chaque double page quatre petits vers renfermant force « chier » et « putain ». Un exemple ? « Les lumières de la ville sont éteintes, mon biquet. / Les baleines somnolent dans les grands fonds marins. / Je te lis une dernière histoire si tu me promets / De dormir sans faire chier jusqu’à demain matin ». Mansbach assure « dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ». Le projet peine toutefois à trouver un éditeur, jusqu’à ce que la petite société new-yorkaise Akashic Books, autoproclamée spécialiste de la « littérature urbaine et des essais politiques ignorés par les grandes maisons », n’accepte de prendre le risque.
Aucun exemplaire de presse n’est distribué mais, dès la fin avril, la rumeur commence à enfler, au point de mériter un article dans le New York Times. La raison ? Quelques copies PDF ont été envoyées par l’éditeur à certains libraires triés sur le volet. Plusieurs d’entre eux, sous le charme, ne peuvent s’empêcher de transférer le fichier à leur famille et amis. Il n’en faut pas plus pour que le livre se retrouve sur le web, plus d’un mois avant sa publication papier, faisant ainsi naître le phénomène, et conduire le livre au sommet des pré-commandes sur Amazon. Dès le début mai, la Fox achète les droits d’adaptation du livre au cinéma !
Malgré les nombreuses copies numériques, la sortie du livre en version papier est couronnée d’un franc succès. Squattant pendant plusieurs semaines la première place des meilleurs ventes du New York Times, Dors et fais pas chier s’écoule à 200 000 exemplaires en quelques semaines.
Et pourtant, le livre est loin de faire l’unanimité dans l’opinion publique : la plupart des libraires ne savent pas dans quel rayon le ranger, la droite puritaine et les institutions catholiques demandent son retrait (malgré une lune blanche opportunément placée en couverture pour masquer les “fuck” et “chier” du titre). Sans toutefois, bien entendu, barrer la route au succès. Une version audio est enregistrée par l’acteur Samuel L. Jackson (voir page suivante), et le réalisateur Werner Herzog a donné une lecture restée mémorable à la New York Public Library le jour de la parution. Et, comble du paradoxe, l’auteur et son éditeur travaillent sur une version enfants de ce livre destiné aux adultes !
On sera donc très attentif à l’accueil que recevra le livre en France, pour voir si le phénomène est exportable, dans une période de cadeaux de Noël d’ordinaire plus propice à la contemplation qu’à la subversion.

« Dors et fais pas chier » d’Adam Mansbach et Ricardo Cortés, traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre Demarty, Éditions Grasset, 32 pages, 10 €. Parution le 2 novembre 2011.

Page suivante : extrait du livre,
version audio et interview de l’auteur

Pages: 1 2

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Une réponse à “Livre pour enfants réservé aux adultes, le phénomène Dors et fais pas chier arrive en France”

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar
  • tom dit :

    Super article, très fourni !
    J’y apprends qu’il va y avoir une version enfant… c’est trop drôle.

    C’est bien vrai que ce livre comporte son lot de paradoxes… et ne fais pas l’unanimité !
    Point sur lequel nous avons fait un petit article : http://bit.ly/uLKoXO

    Et vous, qu’en pensez-vous ? chef d’oeuvre ou coup marketing ?

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux