Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Rentrée littéraire de septembre 2011, les romans étrangers

Ces textes seront complétés par une parution majeure, qui tient la tête des retours attendus de cette rentrée 2011. Après le succès public et critique de Purge, la Finnoise Sofi Oksanen revient en septembre avec Les vaches de Staline, son remarqué premier roman à nouveau traduit chez Stock, et déjà présenté ici. On retrouvera également des paysages glacés dans le nouveau texte de David Vann, Désolations (Gallmeister). Près de deux ans après Sukkwan Island, extrait d’un recueil de nouvelles, l’auteur américain revient un vrai premier roman de 300 pages, à l’univers proche de celui du texte l’ayant révélé, et déjà largement présenté ici lors de sa parution américaine. Deux ans après L.A. Story, l’enfant terrible des lettres américaines James Frey revient avec un nouveau roman-choc où il réinvente la figure du Christ, Le dernier testament de Ben Zion Avrohom (Flammarion), déjà présenté ici.
L’auteur israélien David Grossman fera également un retour remarqué avec Une femme fuyant l’annonce (Seuil), dans lequel une mère quitte son foyer de Jérusalem pour éviter l’annonce de la mort de son fils à la guerre. Après un portrait glaçant de la société américaine avec En un monde parfait, surprise de la rentrée 2010, Laura Kasischke proposera Les revenants (Christian Bourgois), qui suit le parcours d’un étudiant désespéré, renvoyé de l’université après la mort de sa petite amie. Quatre ans après Les belles choses que porte le ciel, l’auteur d’origine éthiopienne Dinaw Mengestu poursuit son portrait des immigrés éthiopiens aux États-Unis dans Ce que l’on peut lire dans l’air (Albin Michel). La romancière perse Zoyâ Pirzâd, dont Le goût âpre des kakis avait été l’une des bonnes surprises de la rentrée 2009, revient avec C’est moi qui éteins les lumières (Zulma), portrait d’une femme arménienne et de sa famille.
Très remarqué il y a deux ans avec son thriller désopilant Un patron modèle, Seth Greenland s’empare du personnage d’un Californien déprimé, incompris par ses deux frères, qui se tourne vers le bouddhisme dans Un bouddhiste en colère (Liana Levi). L’auteur néo-zélandais d’Un employé modèle, Paul Cleave, poursuit dans son nouveau roman, Un père idéal (Sonatine), le portrait des gens ordinaires confrontés à des événements extraordinaires, avec le fils d’un serial killer, devenu citoyen modèle, qui craint de voir se réveiller en lui des instincts meurtriers. Auteur d’une autre satire du monde du travail avec Open space, Joshua Ferris revient lui aussi avec le parcours d’un avocat rangé qui prend la fuite dans Le pied mécanique (Lattès). Après le roman geek JPod, Douglas Coupland revient avec un essai pointu sur le jeu, Joueur_1 (Au diable Vauvert), déjà présenté dans ces pages. Découvert avec le roman underground Morven Callar, Alan Warner revient avec Les étoiles dans le ciel radieux (Christian Bourgois), dans lequel on retrouve dix ans après la bande de copines des Sopranos (rien à voir avec la célèbre série TV), devenues étudiantes, bien décidées à partir faire la fête dans un endroit inconnu grâce à un vol “low cost”. Et l’on n’oubliera pas le nouveau de Emma Donoghue, Room (Stock), dont nous avons déjà parlé, qui paraît en France après une carrière internationale fracassante.
Également attendu après la sensation provoquée par son précédent roman Avec les pires intentions, le romancier italien Aleesandro Piperno revient avec Persécution (Liana Levi), dans lequel un professeur de médecin bien sous tous rapports se voit accusé par la fiancée de son fils pour avoir voulu la séduire. Le livre partage un thème assez proche avec le premier roman de la néo-zélandaise Eleanor Catton, La répétition (Denoël), où une élève accuse de pédophilie son professeur de musique, avant que le scandale ne devienne le sujet de la pièce de fin d’année. Peu connu en France, Nicholas Shakespere devrait se faire un prénom avec Héritage (Grasset), l’histoire d’un homme entrant dans un église au hasard pendant un enterrement, qui va devenir multimillionnaire grâce au testament du mort, léguant sa fortune aux personnes présentes à ses funérailles.

Pages: 1 2 3 4 5

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux