Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Charles Dantzig saute en août Dans un avion pour Caracas

Personnage hors normes du paysage littéraire français, le dandy intello Charles Dantzig nous avait habitués, ces dernières années, à des essais à son image : raffinés et inclassables. Il y a deux ans, son excellente Encyclopédie capricieuse du tout et du rien, écrite sous forme de listes, répondait harmonieusement à son Dictionnaire égoïste de la littérature française, publié en 2005. L’an dernier, Dantzig se faisait remarquer avec un autre bel essai sur les livres, Pourquoi lire ?, récoltant ainsi le Grand Prix Giono et un beau succès public.
Du Dantzig romancier, on n’avait néanmoins pas trace depuis quatre ans, où avait paru Je m’appelle François, inspiré d’un fait divers attribué à l’imposteur Christophe Rocancourt. Il fait son retour en août prochain chez Grasset avec son cinquième roman, Dans un avion pour Caracas, un nouveau texte atypique qui se positionne déjà comme l’un des plus attendus de la prochaine rentrée littéraire.
Le livre se déroule intégralement dans un avion se rendant dans la capitale vénézuélienne. Un voyage qualifié par le narrateur de « long, mais paisible », procurant une « assez bonne idée du bien-être qu’a dû éprouver Jonas à l’intérieur de sa baleine ». Pourtant, le personnage principal du livre est agité durant ce vol par de multiples questions. Car son meilleur ami Xabi vient d’être enlevé dans la ville, alors qu’il enquêtait sur Hugo Chavez.
Pourquoi cet homme, éminent intellectuel spécialisé en philologie, a-t-il ressenti le besoin d’enquêter sur ce « dictateur moderne, mélange de Mussolini et de Michel Drucker » ? Xabi est-il d’ailleurs toujours son ami, lui qui lui a tenu des propos si durs sur l’amitié ? Avec ce livre, Charles Dantzig formule les questions qui agitent les hommes aujourd’hui, dans un livre résolument moderne qui promet de connaître une belle carrière.

Dans un avion pour Caracas – Présentation de l’éditeur


C’est l’histoire d’un homme dans un avion. Il est parti à la recherche d’un ami disparu. Cet ami, un célèbre spécialiste des mots, un philologue, a été enlevé au Venezuela. Pendant les neuf heures du trajet entre Paris et Caracas, le narrateur va essayer de comprendre pourquoi il s’est mis en tête d’écrire un livre sur Hugo Chávez, « dictateur moderne, mélange de Mussolini et de Michel Drucker ». Et il se pose des questions sur l’amitié. Son ami disparu lui en avait dit des choses violentes, choquantes, paradoxales peut-être. « Pour quelle raison l’amitié devrait-elle être un vieux chien qui sommeille à l’entrée de sa niche ? » Il en a théorisé la rupture. Selon lui, en effet, il n’y a pas d’amitié, il n’y a que des formes d’amour.
Pour l’amour, il y a eu Lucie, une artiste conceptuelle, gaie et narquoise, qui sait très bien ce qu’elle veut. Et d’abord, qu’elle veut Xabi. Le disparu s’appelle en effet Xabi, prénom basque qui se prononce « chabi ». C’est un homme qui aime les mots, les femmes et les fleurs. Les fleurs et les mots ne le décevront pas, mais qu’en est-il de Lucie, la jeune rousse aux goûts ambigus ? Ah, Xabi, qu’est-il donc allé faire au Venezuela ?

© Éditions Grasset, 2011

« Dans un avion pour Caracas » de Charles Dantzig, Éditions Grasset, 300 pages, 19 €. Parution le 17 août.

Pages: 1 2

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux