Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Le troisième tome du Livre sans nom paraît jeudi

Pile un an après le succès phénoménal en France du premier Livre sans nom, le troisième (et pour l’instant dernier) tome de la série signée du mystérieux Bourbon Kid, pseudonyme de l’auteur anonyme, paraît jeudi 9 juin aux éditions Sonatine.
Vendu à près de 100 000 exemplaires en France pour le seul premier tome, la trilogie du Livre sans nom est rapidement devenue l’une réussites éditoriales incontestables de l’année 2010. Pas étonnant donc que Sonatine se soit rapidement engagé sur les volumes suivants. Ce fut l’occasion de démontrer une fois encore le flair de l’éditeur : le deuxième volet, L’œil de la lune, connut six mois plus tard un succès non démenti. Et l’on peut s’attendre à ce que ce nouveau volet, titré Le cimetière du Diable, soit l’un des best-sellers de l’été.
Inutile de rappeler ici l’incroyable histoire du livre, publié d’abord sur Internet avant de connaître en librairie une notoriété internationale poussée par l’anonymat jamais percé de l’auteur. Les rumeurs sur son identité continuent à faire les beaux jours des sites de fans, même s’il semble que ce dernier ne soit pas une star, mais un parfait inconnu désireux de conserver sa tranquillité.
Et le buzz ne semble pas vouloir s’arrêter : ce troisième tome se termine de façon énigmatique par les mots « Fin (peut-être…) ». Et dans l’une de ses rares interviews, le Bourbon Kid a laissé entendre qu’un quatrième tome, intitulé The book of death (Le livre de la mort), serait terminé.
« J’étais alors d’humeur sombre et du coup la violence et les meurtres ont dégénéré sous ma plume… Il y avait quelque chose de très désagréable dans tout cela, j’ai remisé mon manuscrit dans un tiroir et je n’ai pas l’intention de le ressortir avant un certain temps » déclarait l’auteur dans L’Express. Mais des fans français ont rapidement lancé sur Facebook une pétition afin que le livre soit publié. Une initiative qui a poussé l’auteur à envisager de « le relire et peut-être reconsidérer (sa) décision », comme il le déclarait sur le site canadien Cyberpresse. Il ne serait donc pas surprenant qu’une publication soit rapidement à l’ordre du jour.
Enfin, une petite société française, SoJa Films, est apparue en début de mois sur Facebook, Twitter et un site web dédié. Elle présente pour l’heure une bande-annonce amateur très réussie de la trilogie des trois tomes du Livre sans nom (voir ci-dessous). Mais l’on se doute que les ambitions des créateurs ne s’arrêtent pas en si bon chemin, et qu’un projet (cinéma ? télévisé ?) de plus grande envergure pourrait être dans les cartons. Même si l’on imagine qu’une telle adaptation doit poser d’épineux problèmes, surtout avec un auteur anonyme, la tentative est suffisamment sympathique pour être soutenue et suivie.

« Le livre sans nom t. 3 – Le cimetière du Diable » de Bourbon Kid (Anonyme), traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Diniz Galhos, Éditions Sonatine, 450 pages, 21 €. Parution le 9 juin 2011.

Le cimetière du Diable – Présentation de l’éditeur


Dans ce nouveau et dernier volet de la saga, les héros du Livre sans nom se retrouvent cette fois dans une délicieuse petite bourgade en plein milieu du désert, pour assister à un festival de musique au nom prometteur : « Back from the dead ». Un spectacle sans précédent, mettant en scène les plus grands : Judy Garland, James Brown, Johnny Cash, les Blues Brothers, Kurt Cobain, Elvis Presley, Janis Joplin, Freddie Mercury, Michael Jackson… et le Bourbon Kid.

Imaginez un Dix petits nègres rock revu et corrigé par Quentin Tarantino… Vous y êtes ? C’est encore mieux !

© Éditions Sonatine, 2011

Bande-annonce de “The Bourbon Kid – The Trilogy” par SoJa Films :

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux