Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Rentrée littéraire de janvier 2011, les romans étrangers

Plusieurs auteurs non-américains seront bien entendus au rendez-vous de cette rentrée étrangère. Le romancier iranien Shahriar Mandanipour s’amuse de la censure sévissant dans son pays dans En censurant un roman d’amour iranien (Seuil), tandis que l’israélien Benny Barbash, très remarqué en France pour My first Sony, se joue d’un homme obèse en Israël dans Little big bang (Zulma). Denoël propose deux textes d’auteurs d’Europe du Nord ayant récemment servi de base à des longs-métrages passés inaperçus en France. Présenté comme un « Transpotting à la danoise », Submarino de Jonas T. Benggson, a inspiré le film éponyme de Thomas Vintenberg. Le livre suit deux frères qui doivent affronter l’alcoolisme de leur mère et leurs propres dérives. Alcoolisme toujours, mais traité de façon plus drôle, dans La merditude des choses, de l’auteur néerlandais Dimitri Verhulst. De Norvège enfin nous vient le nouveau roman de Erik Fosnes Hansen (Les anges protecteurs), La femme-lion (Gallimard), un foisonnant récit qui nous ramène dans le monde scientifique des débuts du XXe siècle, avec le cas d’une femme frappée d’un syndrome lui recouvrant le corps de poils. La littérature hispanique sera également présente avec le nouveau roman très attendu de António Lobo Antunes, Mon nom est légion (Bourgois), ainsi que La vérité sur Gustavo Roderer (NiL), le premier roman enfin publié de l’auteur de La mathématique du crime, Guillermo Martinez.
Terminons ce tour d’horizon par quelques premiers romans étrangers. La France verra débouler en février le phénomène Helene Hegemann, jeune prodige allemande de 18 ans dont le premier roman, Axolotl roadkill (Serpent à plumes) avait créé la polémique il y un an et demi lors de sa parution en Allemagne. Cette chronique poétique et survoltée des nuits berlinoises à travers les expériences d’une ado délurée avait d’abord pris de court critiques et public à cause de sa qualité d’écriture et l’âge de son auteur, mais de nombreuses accusations de plagiats, principalement sur le blog d’un jeune bisexuel et toxicomane. Le premier roman de la britannique Samantha Harvey, La mémoire égarée (Stock), ne devrait pas non plus passer inaperçu, puisqu’il aborde un sujet brûlent d’actualité : la maladie d’Alzheimer. Et nous ne pourrions terminer sans parler du livre le plus buzzé, et probablement le plus attendu, de cette rentrée d’hiver 2011 : La légende de gueule-tranchée (Grasset). Avec ce premier roman remarqué, traduit par la plume de Brice Matthieussent, Glenn Taylor vise pas moins que le cercle très fermé des “grands romans américains” à travers l’histoire, sur près d’un siècle, d’un petit garçon défiguré à vie à cause de sa mère, qui va devenir tour à tour monstre de foire, héros d’une guerre civile contre les sociétés d’exploitation minière, et bluesman de génie.

Lire aussi : les romans français

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux