Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Gonzo Lubitsch ou l’incroyable odyssée, premier roman explosif de Nick Harkaway

Est-ce que l’écriture vous aide à régler vos problèmes avec le monde qui vous entoure ?

N.H. : Non. Écrire me fait regarder le monde, et je suis terrifié. L’écriture fait autant appel à la nuance qu’au fait de regarder au microscope, peindre le tableau entier par petites touches. Vous ne pouvez tout raconter, vous devez donc vous concentrer sur des choses significatives. Et en faisant cela – ou du moins, quand moi je le fais – le résultat est assez alarmant et dérangeant. Nous vivons dans un univers très déséquilibré, injuste et périlleux. Certains sont modérément protégés de ses pires aspects, la plupart des autres non, et aucun d’entre nous n’est dans ce que l’on peut appeler une position favorable. Nous sommes soumis, sans pouvoir, et gonzo_4imprudents. L’écriture me rend encore plus conscient de cela, car en ce qui concerne mes écrits, j’agis comme si j’étais Dieu. Je me sens parfois terriblement coupable lorsque je fais se produire certaines choses. Je veux dire, dans Gonzo Lubitsch ou l’incroyable odyssée, il y a une guerre qui tue des millions de gens. J’ai fais ça. Moi.

Quelle importance ont pour vous la grammaire et la ponctuation en tant qu’auteur et que lecteur ?

N.H. : Elle est très grande. Ne laissez personne vous faire croire que cela n’est pas important. Une mauvaise ponctuation peut tuer le sens. Maintenant, il y a des auteurs avec un talent exceptionnel qui peuvent contourner cela. Russell Hoban ou Peter Ackroyd, par exemple, ont écrit des livres en anglais non standard, et les ont réussi. Cela ne veut pas dire qu’ils ignorent l’importance de la ponctuation. Mais ils sont si doués pour le rythme et le “flow” qu’ils peuvent ignorer la ponctuation standard, et créer malgré tout un langage magnifique et compréhensible. Mais ce sont des “ceintures noires” de l’écriture.

Écrivez-vous avec un lectorat en tête ? Est-ce une personne, réelle ou imaginaire, ou une groupe de gens ?

N.H. : Mon épouse, Clare. Elle est le public parfait pour moi. Elle adore mon sens de l’humour, mon coté andouille, mais ne tolérera pas des choses qui n’ont aucun sens. Elle aime les fins cohérentes, les situations qui se terminant clairement. Elle ne perd pas de temps avec les grands envolées philosophiques ou les épanchements de misère. Elle a un talent instinctif et très développé pour faire la part des choses entre la complexité et la complexification. Elle est ma toute première lectrice, et ma garantie pour garder une connexion tenue avec le bon sens. Je suppose écrire aussi pour un groupe nébuleux de gens qui aiment les mêmes choses que moi. Et bien entendu, j’écris avant tout des histoires que j’ai envie de lire, de raconter.

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux