Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Tristan Garcia dans les brumes de la jungle

memoires_jungleInstant de vérité pour Tristan Garcia, dont le très attendu deuxième roman paraîtra vendredi. Après nous avoir entraîné dans le Paris des années sida avec son premier opus remarqué, La meilleure part des hommes, le jeune favori de Gallimard nous plonge dans la sauvagerie de la jungle africaine.
Mémoires de la jungle ne choisit pas la facilité, loin de là : le narrateur du livre est le chimpanzé savant Doogie, qui a appris à parler au contact des hommes, dans une famille de chercheurs, à l’aide du langage des signes et de technologies avancées. Situé dans un futur proche, où les hommes vivent reclus dans les villes, le roman voit la capsule spatiale d’exploration de Doogie s’écraser au bord d’un rivage désertique de la cote africaine. Livré à lui-même dans une jungle qu’il ne maîtrise pas, dévastée par les guerres et les la pollution chimique, Doogie réussira-t-il à regagner la ville, quitte à abandonner ses comportements humains pour redevenir un animal ?
Inspiré d’une expérience réelle ayant eu lieu pendant la seconde guerre mondiale, dans laquelle un couple de scientifiques a élevé de la même manière un jeune chimpanzé et leur fils, avant de relâcher le signe dans la jungle pour observer ses réactions, Mémoires de la jungle est le résultat de la volonté de Garcia d’expérimenter une nouvelle manière d’écrire. « J’ai voulu écrire un roman sur une autre espèce explique Tristan Garcia dans un entretien aux Inrockuptibles. Fatigué de la voix humaine, du comportement humain, de mon propre langage d’écrivain, je voulais faire une expérience : adopter la subjectivité d’une autre espèce ». Une tentative dont l’accueil dira beaucoup sur l’effort que le lecteur français est prêt à accomplir face à un texte difficile.

« Mémoires de la jungle » de Tristan Garcia, Editions Gallimard, 370 pages, 19,50 €. Parution le 16 avril.
Feuilletez le livre sur le site de Gallimard.

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux