Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Rififi en coulisses au festival de Cannes

cannes10_big

A moins d’une semaine de l’annonce de la sélection officielle, prévue le 15 avril, et à un mois de l’ouverture du festival, il semble que la tension soit à son comble dans les bureaux parisiens du festival de Cannes. Hier, le site Ioncinema dévoilait que la moitié des titres de la sélection officielle restait encore à définir par les équipes de sélectionneurs. Une panique générale due en partie à un choix démesurément important de films candidats. Il est donc probable que les décisions de dernière minute pourraient faire des victimes. Ainsi, il semblerait que l’erreur diplomatique qui, l’an dernier, avait conduit le nouveau Coppola, Tetro, à être présenté à la Quinzaine des réalisateurs ce soit reproduite cette année. C’est donc  The tree of life de Terrence Malick qui se retrouverait en pôle position de cette section parallèle chaque année plus passionnante.
Mais le délégué général Thierry Frémaux doit également faire face à une crise autrement plus grave pour l’avenir du festival. Comme le dévoilait il y a quelques heures le quotidien professionnel The Hollywood reporter, la tension serait à son comble entre le festival et les plus grandes agences télé et photo, qui irriguent les médias mondiaux en images du festival. Il semblerait en effet que les partenaires officiels du festival, Canal+ et Orange, aient levé la voix afin de restreindre les possibilités de couverture par les autres médias des montées des marches et conférences de presse. Le festival aurait donc mis oralement en garde les principales agences, dont Reuters, l’AFP, Getty Images et Associated Press, de conditions plus sévères dans leurs accès aux événements. N’arrivant pas à obtenir de document écrit détaillant ces réductions de champ, les agences ont averti leurs clients qu’elles risquaient de suspendre leur couverture de Cannes 2010 – ce qui réduirait considérablement l’exposition médiatique du festival.
Des discussions seraient toutefois en cours entre Frémaux et les agences concernées afin de trouver un modus operandi satisfaisant pour tout le monde. Comme d’ordinaire, Frémaux s’est fendu d’une explication fuyante de la situation. Verbatim : « Ces restrictions concernent seulement la revente des images des tapis rouges et des conférences de presse. Les agences devront mettre gratuitement à la disposition de leurs clients ces images, mais le festival continuera à accréditer les journalistes et reporters pour qu’ils puissent couvrir le festival de la manière qu’ils souhaiteront, partout où ils le souhaiteront ». Reste toutefois que Canal+ et Orange disposeront d’accès particuliers, dont personne ne connaît la teneur exacte. Et comment les agences vont-elles financer leurs coûteuses venues à Cannes si elles ne peuvent revendre leurs images ?
Rappelons que Canal+ couvre de manière extensive le festival depuis notamment un plateau situé en face de l’Hôtel Martinez, où se tourne notamment la quotidienne Le Grand Journal. Plus récemment, Orange a créé à proximité du Palais The Orange Beach, une plage ultra-privée devenue le quartier général des festivaliers. De plus, Orange diffuse sur ses différents réseaux TV Festival qui, pendant toute la durée du festival, diffuse 24 heures sur 24 des images exclusives en direct de la Croisette.

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Une réponse à “Rififi en coulisses au festival de Cannes”

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar
  • localhero dit :

    Plusieurs remarques à propos de ce post. Je trouve d’abord un peu incompréhensible cette agressivité à l’encontre d’un festival qui reste le plus grand festival de cinéma du monde et qui n’a plus à mon sens à faire la preuve de la pertinence de ses choix. Il suffit pour s’en convaincre de se reporter à la sélection de l’année dernière.
    Concernant Tetro, qui n’y était pas, il faut, malgré toute l’admiration que l’on peu avoir pour son réalisateur, quand même dire que c’était un film médiocre ou pour le moins pas à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre de son auteur.
    Quant aux supputations sur la présence ou non du Terrence Malick à la Quinzaine je suis prêt à prendre les paris qu’il n’y sera pas…
    Enfin j’ai du mal à comprendre le ton pseudo polémique relatif aux problèmes de droits. On parle là de commerce, avec d’un côté deux media (Orange et Canal+) qui paient (sans doute cher) le droit d’avoir des accès privilégiés, et de l’autre les autres agences qui commercent également des images mais acquises gratuitement… Que les premières estiment avoir plus de droits que les autres me semble assez logique surtout si l’on voit la chose comme un soutien au festival. Il faudrait si je comprend bien la teneur du propos de l’auteur que Canal+ et Orange paient pour que les agences puissent vendre leurs images… Etrange non?Je ne voit donc pas où est l’aspect “fuyant” dans une réponse de T. Frémaux qui me semble frappée au coin du bon sens.

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux