Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

A la rencontre de Reif Larsen, auteur du premier roman le plus audacieux de l’année

Avez-vous entièrement prévu votre histoire avant de commencer à l’écrire ?

R.L. : Je faisais de l’improvisation comique au collège, c’est un peu comme cela que mon esprit fonctionne. J’aime créer des mondes à partir de rien. Dès le début de ma carrière d’écrivain, je me suis rendu compte que je travaillais mieux quand je laissais cet élément de surprise. Je connaissais vaguement les grandes lignes du livre, là où l’histoire devait aller, mais n’avais aucune idée du destin des personnages. Écrire un livre est un processus à plusieurs étapes. Avant tout, il y a cette liberté de ce qui va pouvoir se passer. Mais je sais très bien que ce n’est pas le cas pour beaucoup d’autres auteurs.

Percevez-vous le livre comment un objet en lui-même, en plus de l’histoire qu’il contient ? Il est difficile d’imaginer la lecture d’un livre aussi travaillé sur un Kindle. Ce ne serait pas la même expérience qu’avec le livre kindle-dxlui-même.

R.L. : Je pense, oui, et heureusement il y aura d’autres livres qui sont des objets en eux-mêmes. Je pense que le livre physique est une création magnifique parfaitement adaptée à la morphologie humaine. Nous avons nos genoux, nos coudes se plient d’une certaine façon. Notre façon d’interagir avec un livre est tellement naturelle que nous n’avons même pas à y penser. C’est comme cela que je conçois les livres, où la recherche de quelque chose qui se trouve à l’intérieur. Je pense à la géographie physique du livre. Avec un Kindle, les trois dimensions du livre et son toucher sont perdus. Je ne pense pas que la technologie soit prête pour remplacer le livre, et je ne pense pas qu’il sera remplacé. Mon livre ne sera pas disponible sur Kindle, ni même en livre audio. Je ne sais pas comment on pourrait faire. J’aime les livres faits pour rester des livres physiques. J’ai quand l’objet livre est à la fois cela et un roman agréable à lire.

Êtes-vous un auteur qui veut aller plus loin qu’une simple narration linéaire ? Vos futurs livres contiendront-ils aussi des textes et des graphiques ?

R.L. : Lorsque les gens me demandent cela, je leur réponds que ça ne sera probablement pas le cas. Je dois faire en fonction de ce que demande l’histoire. Mon prochain livre, à vocation internationale, traite d’un étrange groupe de marionnettistes underground. Il faudrait alors des ficelles qui dépassent des pages ! Là encore, je ne souhaite pas faire les choses par seule volonté expérimentale. Ce qui est formidable quand on est un écrivain de 2009, c’est qu’il n’est plus étrange de faire un ouvrage avec du texte en marge, ou quelque chose qui sort de la page. Mon prochain livre pourrait être entièrement composé de vieux papier ou vocabulaire. Mais on verra en temps voulu.

Traduction et adaptation : Christophe Greuet

Pages: 1 2 3 4 5

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux