Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Dans la brume électrique, brillant retour de Tavernier aux Etats-Unis

brume1

On connaît depuis ses débuts la passion de Bertrand Tavernier pour les Etats-Unis. Dans ses écrits et dans ses films, le réalisateur de Autour de minuit s’est souvent fait l’écho des démons américains. Après avoir adapté Jim Thompson avec Coup de torchon, le cinéaste s’attaque ici à James Lee Burke pour son nouveau film, entièrement tourné en anglais. Dans la brume électrique revisite en le mettant au goût du jour le roman, et le film se révèle largement au-dessus de nos espérances.
brume2Dans la Louisiane dévastée par l’ouragan Katrina, Dave Robicheaux (Tommy Lee Jones) est un flic alcoolique en prise avec ses démons. Enfant, il assiste à l’assassinat d’un jeune black, et ne cesse de vouloir résoudre cette affaire. Mais la brutalité du quotidien le rattrape : de jeunes filles sont sauvagement assassinées et abandonnées dans le bayou. Star de cinéma en tournage dans le coin, Elrod Sykes (Peter Sarsgaard) découvre les restes d’un corps lors d’une prise. Les deux hommes vont bientôt entrer dans une enquête qui mettra sur leur route Julie ‘Baby Feet’ Balboni (John Goodman), mafieux du coin, et Murphy Doucet (Bernard Hocke), le mystérieux patron d’une entreprise de sécurité.
Face aux thrillers technologiques et aux énièmes revivals de franchises inépuisables, Dans la brume électrique expose avec brio que le film policier à la sauce années 70 peut encore faire mouche. Porté par un casting parfait, le film nous plonge dans une ambiance malsaine, grâce à la photo de Bruno De Keyzer et la musique de Marco Beltrami. Le scénario déroule sa diabolique machination minute par minute, ne laissant que peu de répit à un spectateur qui sort pantelant de la salle. Mais heureux.

« Dans la brume électrique » de Bertrand Tavernier, avec Tommy Lee Jones, John Goodman, Peter Sarsgaard, Kelly MacDonald et Mary Steenburgen. Sortie le 15 avril.

Visionnez la bande-annonce :

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux