Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Schuhl et Vollmann, deux errances dans les entrailles de Paris

schuhl_vollmann_main

Difficile d’imaginer deux auteurs plus différents que Jean-Jacques Schuhl et William T. Vollmann. Si le premier n’a publié que quatre romans en près de trente ans de carrière, le second s’impose l’urgence stakhanoviste d’au moins un livre par an. Vollmann aime les pavés de plus 1000 pages, quand Schuhl dépasse rarement les 200. Enfin, les deux ont une approche radicalement différente de leurs sujets : l’auteur d’Ingrid Craven a une écriture aérienne, souvent rêveuse, alors que l’auteur de Central Europe n’est à l’aise que dans des récits extrêmement documentés et détaillés. Pourtant, au delà de ces différences, les deux hommes publient à quelques semaines d’intervalle deux textes prenant pour toile de fond la ville de Paris, et la mettent en scène tel un personnage vivant dans des écrits qui apparaissent tous deux comme extérieurs à leur œuvre habituelle.

rl10_entreeJean-Jacques Schuhl a maintes fois expliqué que son nouveau livre, Entrée des fantômes, est né de son incapacité à terminer la fiction qui ouvre le livre, Le mannequin. Un mannequin, fortement inspiré par Kate Moss, est traqué par son ex dans un monde froid proche de la science-fiction. « J’ai commencé ce livre bien avant Ingrid Caven. Je voulais écrire un vrai roman de genre, fantastique et noir, dans l’esprit de Blade Runner et de David Lynch, une atmosphère criminelle avec de véritables personnages de fiction explique Schuhl dans une interview aux Inrockuptibles. Je me suis vite aperçu que j’écrivais faux, car le personnage qui était moi, pour qui je disais “il”, était en fait un “je”. Donc j’ai arrêté et j’ai trouvé cette structure : le premier volet qui est le début du roman que j’écrivais, et le deuxième volet qui est un peu de mon histoire, celle de l’écrivain, Charles, qui n’arrive pas à continuer son roman ».
Cette deuxième parte, La nuit des fantômes, est le quotidien de Charles, double romanesque de Schuhl, un écrivain désabusé en panne dans un Paris quasi-onirique. Peuplé de grandes figures culturelles à peine voilées sous des noms de fiction, tels que Jim Jarmush, Jean Eustache ou encore le producteur Jean-Pierre Rassam, le livre suit les errances de l’auteur dans Paris, qui se terminent tard dans la nuit par de longues discussions dans l’établissement désert de son ami restaurateur Davé. De ces petits riens, mélanges de vécu et de rêve, il ne faudra pas tirer de message, mais bien une atmosphère, la confession intime d’un auteur surdoué capable de procurer un plaisir immense au lecteur avec le journal de son absence dans les librairies.

Pages: 1 2

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux