Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Interview Julien Capron : « Match aller est le livre que j’aurais aimé lire à 17 ans »

Déjouez-vous ainsi les parallèles que l’on peut faire avec l’actualité ?

J.C. : Sur Amende honorable, il y avait clairement le risque que le lecteur se dise que je souhaitais dénoncer Sarkozy ou telle autorité judiciaire. Ce n’était bien entendu pas le cas. Notre monde est littéralement saturé d’actualité. Cela contraint de plus en plus le romancier dans son devoir d’apporter une réflexion un peu différente de celle proposée par l’écume des jours. Je souhaite proposer une vision globale de la société, ce qui est différent de raconter une histoire entre individus dans une entreprise, ou une petite ville. C’était le même problème pour le rugby. Si j’avais pris le Stade français ou le Stade toulousain, j’aurais du faire avec une histoire qui préexistait. Par exemple, tous les clubs ont un hymne. En créant mon club, je pouvais créer mon hymne.

the_wirePensez-vous situer vos prochains livres dans cette République ?

J.C. : Je travaillais à un autre projet très différent, historique, qui devait être mon quatrième roman. Mais la République n’arrête pas de s’imposer à moi ! Plus je travaille sur ce texte, plus je me rends compte que ce projet aurait besoin de la République pour être chez lui. Donc je pense que ce nouveau livre va également y être situé. D’autant qu’à mon avis, cela aide le lecteur et le critique à comprendre que j’ai une démarche unie, que j’essaie de poursuivre la même préoccupation, de ressentir le même vertige devant une société, en essayant tous d’en faire un monde à peu près vivable.

Outre ce roman, quels sont vos projets ?

J.C. : Depuis quelques mois, je travaille sur une série audiovisuelle qui est en cours de production. J’ai été très touché ces dernières années par l’apparition de la grande série américaine, qui est un art populaire à part entière, avec des exemples très réussis. Une série comme The wire est pour moi du très grand art. On y retrouve cette notion de transversalité des genres, car la longueur des séries oblige les scénaristes à explorer la société en profondeur, au delà de son genre initial.
Dans cet esprit, je développe un projet original, qui ne sera pas adapté d’un de mes livres. C’est une autre écriture, un autre univers et d’autres contraintes. On y retrouvera peut-être mon goût pour les récits à plusieurs personnages et plusieurs branches.
Ce projet devrait être décliné à la télévision, sur Internet et sur les téléphones mobiles. Chacun de ses supports présenterait une branche du récit. Il y a cette envie de décliner une histoire sur plusieurs dimensions. Mais ce projet n’en est qu’à la phase de financement, que l’on appelle de “trans média”. On vient de présenter un concours initié par Orange, qui cherche des projets de ce type, mais il y a une soixantaine de dossiers en lice, et l’on a également rencontré des chaînes. Nous n’en sommes qu’au début de l’histoire !

« Match aller » de Julien Capron, Editions Flammarion, 580 pages, 22 €.

Photo de l’auteur : Sandrine Roudeix

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux