Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Interview Julien Capron : « Match aller est le livre que j’aurais aimé lire à 17 ans »

Pourquoi avez-vous choisi de situer votre deuxième roman pendant une saison de rugby ?

J.C. : Il y avait avant tout une envie de jeter un pont entre une “littérature de plaisir” qui m’a porté en tant qu’enfant, et une ambition littéraire qui reste ancrée en moi. En choisissant une équipe de rugby, j’avais envie de réfléchir à ce qu’était devenu le sport dans notre société. Il s’agit d’un des points de fixation de mythologies, de réunions, d’histoires et de légendes partagées en commun. Il y avait aussi l’envie d’écrire l’équivalent d’un roman de pirates d’aujourd’hui. Ce qui m’a porté enfant est une littérature d’aventure, de pirates à la Stevenson. Je me suis demandé ce que serait aujourd’hui l’équivalent de ces histoires d’un équipage qui avance ensemble vers l’aventure. J’ai alors pensé à un championnat, dans la répétition des efforts  La dimension de société humaine me paraissait vraiment passionnante.
match-allerJe souhaitais aussi poursuivre le cycle de la République, commencé avec Amende honorable, en réfléchissant au concept d’habiter, au sens le plus littéral comme le plus philosophique. Ce message n’est pas toujours perceptible au premier abord, en partie à cause du fait que le livre sort en deux parties.

C’est à dire ?

J.C. : Le sentiment d’appartenance à un pays, dont les codes nous sont transmis par nos familles et les paysages qui nous entourent, est “desserré” aujourd’hui par Internet et les moyens de communication planétaires. Je me suis alors demandé ce qui nous donnait encore la sensation d’appartenir à une terre, un pays. Je me suis alors dit que le soutien à une équipe de sport était l’un de ces moyens. C’était aussi un prétexte pour promener le lecteur dans les différentes villes et régions de ce pays imaginaire qu’est la République. Au départ, le roman devait s’appeler Bannières, car il y avait l’idée de l’affrontement des codes et légendes que porte chaque ville.

Une enquête policière est également au centre du livre. Comment s’imbrique t-elle dans ce projet ?

J.C. : Au delà du sport, une autre des mythologies de notre société peut être représentée par la figure du serial killer, qui incarne le fait divers dans son acception la plus extrême. Il y a, là aussi, une dimension de feuilleton. Celui du sport et celui du serial killer se rejoignent dans le livre, cela me permettait ainsi d’écrire un feuilleton, qui est un genre que j’aime énormément, et auquel j’avais envie de m’essayer.

Pages: 1 2 3 4

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 The tree of life Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux