Déjà membre,
connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Pas encore membre ? Inscrivez-vous !

Chrysalis, vers une “nouvelle vague” du cinéma français de genre ?

sff1

Mercredi sortira dans les salles françaises Chrysalis, ambitieux film de science-fiction français signé Julien Leclercq. Les hasards du calendrier font que deux autres longs métrages “de genre” produits en France feront leurs apparitions sur nos écrans d’ici fin janvier. Outre le fait qu’ils soient réalisés chacun par des metteurs en scène de moins de quarante ans, les nombreux points communs entre les trois films nous amènent fortement à penser qu’ils sont les prémices d’une “nouvelle vague” française qui tenterait de prendre la place de leurs maîtres…
sff2Premier long métrage de Julien Leclercq, Chrysalis se veut comme un petit-fils éloigné des Yeux sans visage de Georges Franju, dont le réalisateur est un fervent admirateur. Albert Dupontel y interprète David Hoffmann, un lieutenant de la police européenne qui doit pénétrer dans l’univers très fermé d’une clinique de haute technologie pour capturer l’assassin de sa femme. Certes, les premières critiques concernant le film sont loin de lui être favorables, dénonçant notamment l’aspect factice du film. N’empêche : les premières images sont parmi les plus ambitieuses que la science-fiction française ait produit depuis longtemps. Depuis quand, d’ailleurs ?
Car tel est le point central de ce faisceau de joyeux indices : les initiatives de cinéma de genre à la française sont tellement rares qu’elles ne sauraient constituer quelque mouvement. Aussi est-on en droit de s’enthousiasmer face aux sorties prochaines de deux autres films 100 % de genre. Le 26 décembre sortira Eden log, premier long métrage de Franck Vestiel, ancien réalisateur de nombreux épisodes de Central nuit. Il y retrouvera l’acteur principal Clovis Cornillac, dans le rôle de Tolbiac, un homme qui se réveille dans une grotte, sans la moindre idée de ce qui l’a amené là. Pour remonter à la surface, il doit emprunter un réseau de souterrains ayant appartenu à une organisation étrange, nommée Eden log. A noter que le réalisateur a co-signé le scénario avec un auteur mythique de la S.F. littéraire française, Pierre Bordage. Enfin, Cortex, le troisième long de Nicolas Boukrief (qui avait déjà donné du genre avec Le convoyeur), mettra en scène un flic retraité à la mémoire défaillante (André Dussolier) qui soupçonne des meurtres dans la maison de repos où il réside. Le film sortira le 30 janvier 2008.
sff3Outre l’aspect “high end” des trois productions, qui donnent probablement tout ce qu’elles ont pour soutenir une rivalité inutile avec les blockbusters américains, on sera frappé par les nombreuses similitudes des trois films. D’une part, chaque scénario est centré autour de la perte de mémoire, comme si les trois réalisateurs voulaient faire table rase du passé. De l’autre, on notera que le “famille” du cinéma de genre français s’est regroupée autour d’eux : outre les acteurs Albert Dupontel et Clovis Cornillac, le producteur Franck Chorot (36 quai des orfèvres) officie sur Chrysalis, et Cédric Jimenez démarre sa carrière de producteur avec Eden log, après avoir scénarisé Scorpion de Julien Seri, déjà avec Cornillac. Autant de signes de la naissance d’une nouvelle famille dans le cinéma français.
Il sera donc passionnant d’analyser comment cette “nouvelle vague” va se débrouiller face à deux “grand-pères” du cinéma de genre en France. A savoir Marc Caro (co-réalisateur avec Jeunet de l’inégalable Bunker de la dernière rafale), qui sera à l’affiche le 2 janvier avec son très attendu Dante 01 ; et Matthieu Kassovitz, que l’on retrouvera le 27 février derrière la caméra du non moins excitant Babylon A.D. avec Vin Diesel, adapté de l’œuvre du sulfureux Maurice G. Dantec !

    Share
Pour emballer le poissonMouaisCa le fait pas mal4 étoilesFutur prix Pulitzer (Pas encore de vote)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.
Si vous souhaitez ajouter une photo à votre profil, utilisez Gravatar

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Tenez-vous informés...

Claro David Fincher David Foster Wallace Editions Actes Sud Editions Albin Michel Editions Au diable Vauvert Editions de l'Olivier Editions de l’Olivier Editions du Seuil Editions Flammarion Editions Gallimard Editions Grasset Editions Robert Laffont Editions Sonatine Editions Stock Editions Tristram Exposition Festival de Cannes 2008 Festival de Cannes 2010 Festival de Cannes 2011 Films en 3D Frédéric Beigbeder Inglourious basterds Interview Jack Kerouac La semaine culturelle en bref Rentrée littéraire janvier 2008 Rentrée littéraire janvier 2011 Rentrée littéraire septembre 2008 Rentrée littéraire septembre 2009 Rentrée littéraire septembre 2010 Rentrée littéraire septembre 2011 Rentrée littéraire septembre 2012 Thomas Pynchon William T. Vollmann

A la une (168)
Actualités (19)
Aide (1)
BD (10)
Berlin 2010 (1)
Berlin 2011 (1)
Cannes 2008 (10)
Cannes 2009 (5)
Cannes 2010 (11)
Cannes 2011 (13)
Cannes 2012 (5)
Cinéma & TV (56)
Comic Con 2009 (1)
Critiques BD (8)
Critiques cinéma (13)
Critiques disques (12)
Critiques livres (75)
DVD / BLU-RAY (11)
Expos & Art (12)
Expresso (10)
Festivals (5)
Internet (17)
Interviews (24)
Kiosque étranger (1)
Livres & BD (82)
Lost cinema (8)
Musique (3)
Prix littéraires (1)
Prix littéraires 2007 (4)
Prix littéraires 2009 (1)
Prix littéraires 2010 (3)
Readme (11)
Rentrée 2008 (29)
Rentrée 2009 (23)
Rentrée 2010 (27)
Rentrée 2011 (36)
Rentrée 2012 (18)
Sorties (15)
Sundance 2008 (2)
Sundance 2009 (2)
Sundance 2010 (2)
Sundance 2011 (1)
Télévision (4)
Toronto TIFF 2011 (1)
Venise 2010 (1)

WP-Cumulus by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Articles les plus populaires

Désolé. Aucune donnée à ce jour.

Archives
Réseaux